Et après, c’est comment ?

  
Toute femme enceinte s’est sans doute interrogée sur ce point pendant sa grossesse. 

Et après, ça sera comment ?

En ce qui me concerne j’ai eu très envie d’être enceinte. Je ne disais pas « j’ai envie d’avoir un enfant » mais plutôt  » j’ai envie de tomber enceinte ».

Mais l’après grossesse, j’avoue, je n’y réfléchissais pas vraiment.

Désormais j’y pense sans arrêt.

J’ai curieusement moins peur de l’accouchement que des jours qui suivront, peut être parce que je suis suivie dans une formidable maternité et que même si je crains que quelque chose puisse mal se passer, ça ne m’obsède pas.

Non, ce qui m’inquiète c’est le retour à la maison. Les nuits de potentiel allaitement en solo. Et de savoir si je saurais m’en occuper de mon bébé. 

Je suis persuadée que ce n’est pas inné, qu’on ne devient pas mere du jour au lendemain, qu’il faut du temps et l’engagement pour créer cette relation. 
J’ai peur d’être épuisée, j’ai peur de paniquer, j’ai peur de ne pas savoir quoi en faire. 

J’ai peur de la mort subite du nourrisson, de la dépression post partum, de la maladie, j’ai peur de tout ce qui pourrait arriver d’affreux.

Évidemment j’en rêve de l’arrivée de notre bébé. Mais maintenant que c’est imminent, je me demande comment passer ce cap le mieux possible, pour nous et pour lui. 

Et après, c’est comment ? 

Et après, c’est comment ?

Le 9ème mois

 Donc ça y est. Pour toi comme pour moi, ce n’est plus une question de mois mais une question de semaines, voire même de jours. 

Quelques semaines avant la rencontre, avant que l’on fasse toi et moi un gros boulot pour qu’enfin on puisse se voir.

J’espère de tout coeur que tu en as envie autant que nous ici qui t’attendons. J’espère vraiment que tu ne nous en voudras pas de t’ extraire de ton milieu protégé pour venir vivre avec nous.

Mais tu verras qu’ici tu seras bien. Il y a des copains tout le temps, plein d’autres enfants souvent et des animaux sympas. On mange bien on s’amuse et on profite de la vie. 

On a essayé de te recréer un cocon coloré pour que ton nouveau chez toi te plaise. Et si je râle quand tu arriveras, si je pleure parfois, si nous sommes épuisés ne t’en fais pas, on est des grands et on s’en sortira.  
Il paraît que le 9ème mois est le plus long et le plus difficile. Moi j’ai adoré mon 8ème mois, pour la première fois de ma grossesse malgré les nuits hachées et les douleurs variées. 

Du coup je t’attends en toute sérénité, il me reste encore 3 petites semaines à travailler et si tu n’es pas là entre temps, ensuite toi et moi on aura quelques jours pour se reposer.

On forme une bonne équipe pour le moment. Il nous reste plein d’aventures à vivre ensemble, mon royal baby. 

Le 9ème mois