La grossesse : le prélude

   

220 jours que je suis « en espérance » comme le disent les grand-mères.

220 jours, donc, que je me regarde le nombril au propre comme au figuré. Que j’analyse chaque micro mouvement, chaque petite réaction de mon corps changeant.

Petit état récapitulatif :

Après 10 années de bons et loyaux services, je largue ma fidèle Diane 35 en avril 2014, pour le meilleur (tenter d’avoir un bébé) et pour le pire (retrouver une peau d’ado).

Après 5 mois d’une attente certes courtes mais pour moi insoutenable (je suis un peu stressée comme fille), un œuf s’accroche fin septembre 2014.

Et donc, c’est parti, hasta la vista baby !

 

Publicités
La grossesse : le prélude

2 réflexions sur “La grossesse : le prélude

    1. C’est vraiment une expression démodée ! Et je sais que Çe n’est rien 5 mois, j’ai des amies qui ont les pires difficultés. C’est juste que sur le coup on se demande toujours si ça va marcher ou non. Comme c’était la première fois je me demandais vraiment si ça irait ou pas ! Mais avec le recul, c’était très court !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s